Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog


Il s'agit d'une mort en direct, et ce n'est pas la première.

Ca se passe en Thaïlande : un participant se noie sous l'oeil des caméras alors qu'il traversait le lac de Bangkok à la nage, en portant un sac à dos de 7 kgs. Il s'agissait pour lui de se qualifier pour une place en finale, d'un jeu - j'imagine - dont le principe est de sortir d'épreuves de plus en plus périlleuses pour arriver en haut de la pyramide !

Il a appelé à l'aide, des participants et des spectateurs se sont alors précicipités mais trop tard. Ce sont des plongeurs qui ont retrouvé son corps quelques heures plus tard.

Fareshte Aslam, porte-parole d'Unilever, sponsor de ce programme, ne reconnaît aucune responsabilité dans cet accident mais ajoute que sa compagnie est en contact avec l'épouse de Saad Khan, pour subvenir aux besoins de sa famille, composée de quatre enfants.

La police thaïlandaise - tenez-vous bien - enquête pour savoir si la mort est accidentelle ou si elle est à imputer à des négligences, selon le journal de Bangkok Kom Chad Luek.

Avec un sac à dos de 7 kgs sur le dos plus l'adrénaline, l'effort cardio fourni par le malheureux candidat ... la mort est causée par l'épreuve elle-même.

Cet homme est la deuxième victime de ce genre : en mai un candidat de la version bulgare de Survivor, Noncho Vodenicharov, 53 ans, était mort d'une crise cardiaque, à l'issue d'une épreuve organisée sur une île des Philippines.

Quid de la chaîne télé qui a accepté de diffuser le programme ? Ce sont les diffuseurs des programmes à incriminer dans ces cas là. Ils peuvent être traduits devant les tribunaux, il le faut même, notamment pour créer un précédent et juguler la surenchère dans ce genre d'émissions.  C'est urgent de le faire.










250ème billet à mon actif !
Tag(s) : #Humeur
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :