Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Consultations de Rosalie

Bonjour et bienvenue ! Je vous propose des consultations à Paris, par tél. et Skype. Mon objectif est de vous apporter conseil, éclaircissement et réconfort. Je vous invite à découvrir mon parcours et le déroulement de mes consultations.

Où êtes vous ?

 

Inaugurée en 2005, la Torre Agbar (144 m de haut) est l’un des édifices les plus visités .. et commentés de Barcelone.
Elle fascine les touristes, les habitants, les journalistes de par sa forme  ... peu ordinaire.

Désigné par l’architecte français Jean Nouvel, cette tour futuriste symbolise l’explosion économique de la ville durant ces dernières années. Jean Nouvel relie la Torre Agbar à l'énergie solaire. En effet, la tour s'éclaire différemment lors des équinoxes ; d'ailleurs, son inauguration a eu lieu quelques jours avant l'équinoxe d'automne (21 septembre 2005).

Ajouté à cela la forme phallique de la tour, le lien se renforce car qu'est ce que le soleil sinon le fécondateur de la Terre...



 

 

L’effet recherché par l’architecte Jean Nouvel est celui d’un geyser émanant de la terre volcanique pour atteindre le ciel bleu de Barcelone. C’est d’ailleurs pour cette raison que la tour émerge d’une fosse d’eau et est entourée d’un petit jardin qui simule ainsi ce paysage.

Avec cet architecte, on peut espérer qu'un nouveau départ s'amorce dans la discipline, ayant pour but de ramener de la spiritualité à l'Homme car coupé des énergies naturelles, l'Homme voit ses racines elles-mêmes coupées. Pour remédier à cela, les anciens bâtisseurs, depuis des millénaires, savaient connecter les bâtiments - maisons, temples ou autres - qu'ils construisaient avec leur environnement proche et notamment avec le soleil.

 

Avec cet architecte, on peut espérer qu'un nouveau départ s'amorce dans la discipline, ayant pour but de ramener de la spiritualité à l'Homme car coupé des énergies naturelles, l'Homme voit ses racines elles-mêmes coupées. Pour remédier à cela, les anciens bâtisseurs, depuis des millénaires, savaient connecter les bâtiments - maisons, temples ou autres - qu'ils construisaient avec leur environnement proche et notamment avec le soleil.

 

Avec ses 50.000m2 de construction, 25.000m3 de béton et 250.000 kg d’acier, cet immense obus, planté au milieu d’un carrefour, a en effet été construite selon une architecture bioclimatique. Elle est donc respectueuse de l’environnement, avec des matériaux recyclables, isolants, non polluants et incorporant l’utilisation d’énergies renouvelables.

Il s’agit de deux cylindres superposés. Celui de l’intérieur, est l’immeuble proprement dit, qui accueille les 32 étages sans colonnes et totalement diaphanes, recouvert au sommet d’une coupole transparente. Le cylindre extérieur constitue la peau du gratte-ciel, formé de 4.400 fenêtres et de 59.619 lames de verre, disposées de façon à capter la lumière solaire à chaque étage. Certaines sont claires, d’autres opaques et s’illuminent une fois la nuit tombée passant du rouge vif au bleu intense.


Avec ces 142 mètres, elle devient le troisième gratte-ciel le plus haut de Barcelone, après la Tour Mapfre et l’hôtel Arts, situés sur le port Olympique.
 

La nuit, la tour prend une toute autre splendeur. Elle s’illumine et offre un spectacle visuel assez impressionnant…à voir.