Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog



Eric Raoult, contrairement à Marie N’Diaye, ne sait pas écrire le français. La Preuve en est, un extrait de sa déclaration : " le devoir de réserve, aux lauréats du Prix Goncourt" qui,  formulée ainsi, signifierait presque le contraire de son souhait d’une France dirigée par un pouvoir, aux mains d’un seul homme, omnipotent, avec les médias, les écrivains, les philosophes … complètement à ses basques.

Françoise Chandernagor, membre de cette académie indépendante, rappelle que "le devoir de réserve n'existe en droit que pour les fonctionnaires". "Nous ne dépendons pas de l'État pour donner le prix Goncourt qui est de 10 euros", a-t-elle souligné, estimant qu'Éric Raoult, à l'origine de la polémique, est "complètement à côté de la plaque sur le plan politique et juridique".

Marie N’Diaye, qui s’était exprimée il y a trois mois, avait parlé d’une France où elle ne se reconnaissait pas à cause d' une politique instaurée par Nicolas Sarkozy et exécutée par Brice Hortefeux et Éric Besson. C’est donc au nom de la liberté d’expression qu’elle répondait à l’interview du journal " Les Inrockuptibles", donc avant d’obtenir le prix Goncourt, et Monsieur Raoult, dont les déclarations n’ont jamais brillé par leur pertinence, lui fait une sacrée pub.

 

De gauche à droite : Françoise Chandernagor, Tahar Ben Jelloun, Patrick Rambaud, Michel Tournier, Edmonde Charles-Roux, Robert Sabatier, Jorge Semprun, Françoise Mallet-Joris, Bernard Pivot, Didier Decoin

 

Cette académie, imaginée par Edmond de Goncourt, avec pour objet un prix pour « un ouvrage d'imagination en prose paru dans l'année » décerne également un prix de la Poésie, de la Nouvelle, de la Biographie, de la Jeunesse et du Premier Roman.

 

 

mes 10 derniers articles

 

 

Tag(s) : #Humeur

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :