Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

affiche-pissenlits.jpg


Plusieurs personnes recherchent désespérément un ticket gagnant du tiercé. Mais ce dernier est dans la poche d'un cadavre, lui même caché dans un étui de contrebasse....

"Des pissenlits par la racine" est un film assez méconnu de Georges Lautner, réalisé en 1964 (un an après Les Tontons flingueurs) , alors qu'il y a une pléiade de nos bons acteurs et des dialogues (Georges Lautner, Clarence Weff, supervisé par Michel Audiard) savoureux !



- Dans le domaine du turf, jeune homme, y'a deux façons d'croquer. La magie ou le hasard.... J'explique: Favori sur faux ticket ou tocard sur vrai tickson... À moi, la magie m'a coûté deux ans d'placard... C'est pourquoi, aujourd'hui, j'aime mieux un mauvais cheval qu'un bon juge d'instruction !
M.Biraud

- Flush Royale !... Quatre-cent-vingt-et-un !... Neuf à la ponte !... Belote !... Rebelote !... Et fanny !
- Ça veut dire ?
- Ça veut dire ì envoyez l'oseille, et fissa ! Les riches, ça attend pas, ça fait des colères !
- Ben, quoi ? Qu'est-ce que vous voulez ?
- Éh ben, c'est écrit dessus !
- Le Onze, le Cinq, le Deux ?... La dernière fois qu'on les a vus, y barbotaient dans la rivière des tribunes !
M.Biraud/Le caissier

- Y'a les vents contraires, la dégoulinante infernale, le poteau noir, la scoumoune !... Mais y'a ceux qui s'effondrent et ceux qui réagissent.... Et c'est pas seulement une question d'choux, mais c'est une affaire de tour de main... Et l'Jo, il l'a gardée sa paluche miracle... Sa pogne en Zéphyr... Le Rubens de la taille douce, le Léonard du composteur... Et quand j'vais les palper, mes deux cents briques, qui c'est qui, là-haut, va l'avoir dans l'baba ?... C'est c'fumier d'Pom Chips !
M.Biraud

- A Paris, en ce moment, avec le beau temps et le tourisme, tu peux pas savoir les sujets disponibles. T'emballes de l'Anglaise ou de la Suèdoise si le grand format te rebute pas ! T'as le marché commun à portée de la pogne. Moi j'ai sorti le costard ridé et je pointe en rafale.
- Il est chouette
- Et ben y peut! Quatre-vingts sacs. On me l'avait livré juste le jour où...où.... Enfin bref, il a pas vu le jour. L'avantage de mettre le prix, c'est que ça se démode pas. Tissu british, coupe italienne, deux boutons, revers longs, chevrote peignée, doublure de soie avec initiale brodées... C'est pas dur, y'a pas mieux ! Mate un peu le tombé du froc...
M.Biraud

- Plus t'as de pognon, moins t'a de principes. L'oseille c'est la gangrène de l'âme.
M.Biraud

- On ne s'ennuie pas Monsieur Michou chez vous hein?
- Faîtes pas attention, quand elle voit un uniforme, elle se contrôle plus.
- Un uniforme? Mais je suis en civil !
- Et la tête? Qu'est ce que vous en faites? Vous avez celle de l'emploi. Avec vous l'uniforme, c'est un pléonasme!
- Ah oui?
- Oui.
- Oui qui?
- Oui, Monsieur l'inspecteur.
Y.Barsacq / M.Serrault

- D'habitude avec les nanas, je dépasse jamais le diabolo-menthe ou le jus de fruit. Mais avec vous, le champagne s'impose ! Et millésimé!
M.Biraud

- Je suis pas Lawrence d'Arabie. Je traverse pas le désert sans boire.
M.Biraud



À un moment du film,  on a droit à un intermède musical jazz complètement baroque charmant et très drôle à la fois avec Francis Blanche à la flûte traversière et Michel Serrault à la contrebasse... à déguster !

C'est ce soir, sur direct 8 à 22h30.

 

Tag(s) : #Télévision, #Humour

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :