Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A.-Girardot-78.jpg

 

annie girardot 80

Annie Girardot, une des actrices préférées des français, est partie rejoindre les étoiles.

Après le conservatoire, elle fait ses débuts au théâtre, dont la Comédie Française, puis elle est choisie par Luchino Visconti qui la met en scène dans "Deux sur la balancoire". Elle démarre une carrière au cinéma dans des films populaires avec entre autres, "Le rouge est mis" de Gilles Grangier en 1957 et "Maigret tend un piège" de Jean Delannoy en 1958, tous deux avec Jean Gabin. Deux ans après, Visconti fait appel à elle pour le rôle de Nadia dans "Rocco et ses frères". C'est au cours de ce tournage qu'elle rencontre son grand amour, Renato Salvatori.

 

Sa carrière se poursuit entre la France et l'Italie et c'est véritablement à la fin des années 60 qu'elle devient l'une des actrices les plus populaires du cinéma français. Pendant une décennie, elle enchaîne des rôles aux registres très différents, en étant aussi crédible dans la légèreté qu'émouvante dans des personnages poignants comme celui de Gabrielle Russier.

Sa popularité est grande, elle est aimée des français car proche d'eux et anti star. Les françaises s'identifient à elle à une époque où la condition féminine fait encore l'objet de bien des combats.  Pourtant, le 7ème art la délaisse puis l'oublie. C'est Claude Lelouch qui la fait revenir sur les écrans en 1996 avec un rôle dans "Les Misérables" qui lui vaudra le César du meilleur second rôle, prix qui lui sera aussi décerné en 2002 pour son interprétation dans "Le pianiste" de Michael Haneke.

 

Elle retourne au théâtre en 2002 pour incarner "Madame Marguerite" seule en scène, mise en scène par Jean-Luc Moreau, alors que sa mémoire commence à lui faire défaut. Un Molière d'honneur lui sera remis la même année. C'est en 2004 que le diagnostic tombe, celui de la maladie d'Alzheimer. Elle tient à partager sa lutte pour continuer à exercer son métier avec le public, dans un documentaire réalisé par Nicolas Beaulieu tourné sur une période de 8 mois.

Une fois de plus, c'est le public qui a raison, car il ne l'oubliera pas.

 

 

Annie Girardot publié par larnaut
Tag(s) : #Actu

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :