Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog



a-vs-de-juger.jpg


L'émission d'Arlette Chabot , diffusée ce soir sur France 2, se présente ainsi sur le site de la chaîne :

"Chaque mois à 20h35, autour d'un invité - dans un face-à-face ou sous la forme d'un grand débat d'actualité -, l'émission d'Arlette Chabot donne des clés pour comprendre et juger l'événement politique du mois".

Ce soir, les invités sont : Eric Besson, Marine Le Pen et Vincent Peillon.

La deux interrogations qu'on peut avoir tout de suite c'est concernant le débat lui-même. Fallait-il l'organiser et quels vont en être les thèmes ?

Si on prend le débat sur l'identité nationale par exemple, aurons-nous droit à une analyse objective et plus précisément de l'échec de ce débat qui s'est avéré plus populiste qu'utile car il a été peu ou mal organisé.

Au lieu d'avoir favorisé des échanges (dans des lieux publics, salle de conférences, universités, etc.) et des débats démocratiques entre les citoyens - avec des éclairages de philosophes, sociologues, acteurs de l'intégration sur le terrain (travailleurs sociaux, associations) - etc., il a au contraire révélé que le racisme notamment anti-arabe existait toujours. Espérons qu'il ne l'ait pas - aussi - réveillé.

Eric Besson, ministre de l'Immigration, de l'Intégration, de l'Identité nationale et du Développement solidaire, aura certainement l'occasion de s'exprimer sur la pertinence d'un tel débat et de le qualifier de parfaitement démocratique face à Marine Le Pen.

Il s'expliquera peut-être aussi à propos de l'expulsion de plusieurs ressortissants afghans sans-papiers vers leur pays toujours en guerre.

Il sera également le parte-parole du président concernant sa politique d'immigration et aussi le représentant de l'UMP dans le début de la course aux régionales de mars prochain.

C'est pour ces quelques raisons qu'il n'y aura pas véritablement de débat ou de faux débat entre les protagonistes de ce soir.

Face à Marine Le Pen, Monsieur Besson fera figure d'un modèe de démocratie et on se demande comment Vincent Peillon pourra intervenir sans, en s'opposant à l'un, servir la soupe à l'autre.

À moins que la prétendue mise en contradiction de ces deux "personnages" ?  puisse faire encore de l'audience et permettre à l'émission "À vous de juger" de franchir la barre des 10% d'audience, sait-on jamais ...




A.-Chabot.jpg


post-scriptum : 21H36, Arlette Chabot nous informe que Vincent Peillon a renoncé dans la journée à participer au débat.

Voici le communiqué publié par AFP quelques minutes plus tard :


Vincent Peillon (PS), qui devait participer jeudi soir à l'émission "A vous de juger" (France 2) sur l'identité nationale, laissera sa chaise vide, voyant dans ses modalités d'organisation une "dérive" "indigne et inacceptable", et demande la démission d'Arlette Chabot.
 
Dans un communiqué, l'eurodéputé demande le départ de la directrice générale adjointe de la chaîne publique, chargée de l'information et des "dirigeants de France 2 qui ont autorisé cette opération". Il déplore qu'en dépit du faible intérêt des Français pour ce débat, la direction de France 2 n'ait "pas trouvé mieux, en cette rentrée 2010, que de consacrer la seule émission politique de début de soirée à Eric Besson et de le faire dialoguer avec Marine Le Pen", vice-présidente du FN.
 
La chaîne "prend ainsi en otage le service public et les personnels qui y travaillent", accuse le responsable PS. "C'est indigne et c'est inacceptable. Jamais une telle dérive ne s'était produite". "Pour habiller le tout, on m'a demandé, en tant que responsable socialiste, de venir cautionner cet exercice d'abaissement national en voulant bien jouer les idiots utiles en deuxième partie de soirée", argumente M. Peillon.
 
Il estime d'ailleurs qu'"on s'est déjà copieusement servi" de sa présence annoncée pour refuser de déprogrammer le débat comme le demandaient, écrit-il, des journalistes de France Télévision. M. Peillon ajoute ne pouvoir se "prêter à une telle comédie et servir ainsi de caution républicaine à un débat et à des personnalités qui tournent le dos aux valeurs que partage heureusement encore la grande majorité des Français".
 
"Ainsi les masques tombent, la chaise est vide". "Que M. Besson, Mme Le Pen et Mme Chabot restent entre eux", poursuit le député européen.





Tag(s) : #Télévision

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :