Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Consultations de Rosalie

Bonjour et bienvenue ! Je vous propose des consultations à Paris, par tél. et Skype. Mon objectif est de vous apporter conseil, éclaircissement et réconfort. Je vous invite à découvrir mon parcours et le déroulement de mes consultations.

Où êtes vous ?

Publié par rosalie


Plus d'un millier de professionnels de l'audiovisuel et du spectacle se sont réunis lundi soir 15 septembre au théâtre du Châtelet à Paris pour défendre la télévision publique, demandant notamment des ressources pérennes pour financer la suppression de la publicité.

Il s'agissait de la deuxième soirée de ce genre, après celle organisée au théâtre des Folies Bergères le 2 juin, qui a donné son nom au Mouvement du 2 juin.

Des intervenants dont la productrice Fabienne Servan-Schreiber ont lu une lettre adressée aux parlementaires, qui doivent voter à l'automne la loi sur l'audiovisuel.

"Si vous votez le financement de l'audiovisuel public en l'état, alors vous allez le priver de ses ressources pérennes et l'appauvrir aussi gravement que durablement", alerte cette lettre écrite au nom du Mouvement du 2 juin, qui regroupe des professionnels de l'audiovisuel.

"Si vous supprimez ou révisez à la baisse les obligations de productions d'oeuvres patrimoniales, alors vous allez créer une standardisation des programmes", ajoute le texte, qui a été distribué à la fin de la soirée afin d'être envoyé au président de l'assemblée nationale, Bernard Accoyer, en guise de pétition.

"Si vous votez la désignation et la révocation du président de France Télévisions par le seul pouvoir exécutif, alors la France reviendra sur plus de 20 ans de progrès démocratique en matière d'indépendance des médias, de pluralisme d'informations, de diversité culturelle", affirme cette lettre.

Le projet de loi devrait être adopté par le Conseil des ministres du 8 octobre, dix mois après l'annonce par Nicolas Sarkozy de la suppression de la publicité sur la télévision publique. Elle sera supprimée à partir de 20 heures dès janvier 2009.

Les messages, au cours de cette soirée, ressemblaient fort à des alertes :
 "Monsieur le président, n'éteignez pas la télévision publique, elle appartient à ceux qui la paient" . "Attention, la télévision publique est fragile, ne la laissons pas tomber",

Parmi les personnes présentes à cette soirée animée par Samuel Etienne et Rebecca Manzoni, deux journalistes de la télévision publique,





figuraient notamment le directeur général de France Télévisions, Patrice Duhamel, le producteur-réalisateur Serge Moati, le député Verts Noël Mamère... Des intervenants, dont le généticien Axel Kahn, l'historien Jean-Noël Jeanneney, les journalistes Charles Enderlin, Audrey Pulvar, l'humoriste Christophe Alevêque,









l'animateur et pianiste Jean-François Zygel, l'actrice Dominique Blanc, les acteurs/réalisateurs Sam Karmann et Tcheky Karyo,




 

 

 

 

 

 

le chanteur Jacques Higelin,




 

les dessinateurs Cabu et Charb,


 



                                        

 

 

 

 

 

 

 

 


l'économiste Françoise Benhamou, se sont succédés sur scène au nom de la "Mobilisation pour que vive la télévision".

Des messages de soutien ont également été envoyés par le réalisateur britannique Ken Loach, le président du MoDem François Bayrou, l'acteur et réalisateur Antoine De Caunes.


L'adoption de ce projet de loi approchant, on découvre notamment un article stipulant que le Président de France Télévisions devra être un haut fonctionnaire, ce qui n'est pas le cas de Patrick De Carolis.



Un film d'animation financé par la Scam et soutenu par plus de 30 organisations pour défendre le service public s'adresse au Président :

"Monsieur le Président, n'éteignez pas la télévision publique. La télé appartient à ceux qui la paient ! "

 


Monsieur le Président, n'éteignez pas la télévision publique
 

 

 

 

écrit par Yves Jeuland , réalisé par Joyce Colson
animation : Jean-Yves Castillon - voix :  Mathieu Amalric  et Perrine Tourneux

 


pour plus d'infos :
http://www.sacd.fr/Television-publique-un-avenir-toujours-incertain.480.0.html

à suivre ...

 







 

 

Commenter cet article

linlin 19/09/2008 15:14

vivent les réformes de Sarko ! ! !